• Vous est il déjà arrivé de passer plusieurs journées à tenter de rattraper un laisser aller ?
  • Avez-vous conscience de la vitesse à laquelle poussent les mauvaises herbes de votre vie ?

Dans notre quotidien, nous avons chacun des domaines que nous apprécions peu ou pas du tout. C’est généralement dans ces domaines que nous laissons aller les choses. Nous fuyons par peur ou par facilité.

Je prends souvent l’exemple des mauvaises herbes car elles représentent pour moi les épreuves que l’on rencontre dans nos vies personnelles et professionnelles.

Le parallèle notre quotidien et celui d’un jardin est une métaphore qui m’anime, car depuis que ma compagne et moi avons emménagés, nous avons la chance d’avoir un espace vert dont nous devons nous occuper.

3 points communs entre développement personnel et jardinage Illustration

Découvrez comment le jardinage peut aider à vous épanouir à votre travail comme dans votre vie privée.

J’ai remarqué plusieurs points communs flagrants entre les mauvaises herbes et les problèmes que l’on rencontre.

1. Quoique l’on fasse, les problèmes reviennent.

Que se soit avec du désherbant, en les coupant ou les arrachant,  les mauvaises herbes repoussent.

C’est pareil avec nos problèmes. Nous avons bon nous occuper des soucis quotidiens il y a toujours d’autres obstacles auxquels nous serons confrontés.

2 . Fuir ou laisser aller les choses sont des fausses solutions.

En effet, je rencontre chaque année des moments où je laisse aller le jardin. Et croyez moi, cela pousse vite ;). Il m’est déjà arrivé de devoir passer plusieurs jours pour arracher 2 mois de laisser aller.

De plus, il est plus facile d’arracher une jeune pousse qu’un gardon bien enraciné (cela pique !!!)

Comme j’en parle dans mon livre « 7 conseils pour augmenter votre efficacité », la meilleure chose à faire est d’agir immédiatement pour régler les problèmes, de s’en occuper un à la fois et petit à petit.

Nous évitons ainsi de remettre à plus tard et nous sommes beaucoup plus productifs.

3. Jardiner peut être chiant ou amusant selon notre état d’esprit.

Au départ, tondre le gazon chaque semaine me dérangeait. Engager un jardinier pour s’en occuper m’avait même traversé l’esprit…

Aujourd’hui, j’ai changé mon état de pensées par rapport à cette tâche.

J’ai transformé ce fardeau en avantage.

En effet, j’ai pour envie d’améliorer ma santé.

Il faut donc que je réduise mon stress et que je fasse plus d’activités physiques.

Je planifie donc de tondre le gazon au minimum 2 fois par mois et j’arrache les mauvaises herbes dès que j’en vois une (si je vois une mauvaise herbe en revenant du travail, je l’arrache immédiatement)

De plus, j’ai pris l’habitude d’écouter des podcasts, des interviews ou des formations au format audio lorsque je m’occupe du jardin. Cela me permet d’apprendre de nouvelles choses dans un contexte qui favorise la créativité.

J’écoute également des audios inspirants lorsque je vais réaliser ma marche quotidienne afin de joindre l’utile à l’agréable et atteindre mes objectifs.

Je conclus donc cet article avec une phrase qui me vient et que je trouve très jolie

Occupons nous du jardin de nos vies.

Action concrète que vous pouvez réaliser dés maintenant

Je vous propose de transformer une tâche qui vous ennuie en quelque chose d’amusant ou d’utile pour vos objectifs.

Partagez vos réponses avec la communauté en commentaire

  • Et vous, quels sont les domaines où vous laisser aller les choses ?
  • Comment arrivez-vous à rattraper ce laisser aller ?